Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ça m'intéresse!
  • ça m'intéresse!
  • : Petites questions du quotidien que je me suis posées et auxquelles j'essaye de trouver des réponses! N'hésitez pas à m'envoyer vos questions, je cherche la réponse pour vous!
  • Contact

Visiteurs

Recherche

Catégories

23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 12:22

Le Flamenco est un genre musical et une danse populaire espagnole créé par les gitans andalous. A l'origine le Flamenco était un chant (cante) a capella né entre Séville, Cadix et Jerez. Les gitans étant nomades auraient fortement contribué à la large diffusion du Flamenco. Au fil des années, se sont ajoutés la guitare (toque), le claquement des mains (palmas) et la danse (baile).

Le flamenco est issu du mélange de 3 cultures qui ont fait la richesse de l'Espagne: les cultures arabo-musulmane, juive et andalouse chrétienne. L'origine de son nom reste par contre bien mystérieuse, et plusieurs hypothèses sont évoquées...

L'hypothèse la plus répandue est que le terme Flamenco dériverait de la locution arabe "felah-mengus" signifiant paysan errant (Origines de lo Flamenco y secretos del cante jondo - Blas Infantes) renvoyant à la situation des Gitans. Cette hypothèse est cependant réfutée par les flamencologues qui affirment que le flamenco est apparu au XIXè siècle, soit bien après que les arabes aient quitté la péninsule ibérique. Cependant, la date d'apparition du Flamenco fait également débat.

Les hypothèses suivantes sont également émises:

  • Demofilo (écrivain et antropologue espagnol) affirme que le terme Flamenco proviendrait des Pays-Bas (flamands à l'époque). Il évoque alors deux hypothèses: les Flamencos seraient les immigrés venus de Flandres sous Charles V, la plupart étant des Gitans ou bien le terme aurait été attribué par les espagnols pour qualifier les serviteurs flamands de Charles Quint.
  • Rodriguez Marin, poète espagnol du XIXè siècle, émet l'hypothèse que le flamenco tire son origine de l'oiseau du même nom (Flamant en français) car "les chanteurs interprétaient le chant avec une veste courte, qu'ils étaient grands et brisés à la taille", tout comme l'oiseau rose que nous connaissons bien.
  • Le flamenco serait un poignard, terme cité dans plusieurs vers ou répliques théatrales (Soldado Fanfarron de Gonzalez del Castillo).

Le débat suit son cours...

Le Flamenco a été inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO le 16 novembre 2010, journée devenue "Jour du Flamenco".


Sources et pour en savoir plus:

Flamenco - www.espagne-facile.com

Actualité du Flamenco - Musique Alhambra

Le Flamenco - www.donquijote.fr

Repost 0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 01:41

Je n'aurai pas la prétention en un seul article de dresser un comparatif exhaustif de ces 3 grandes civilisations précolombiennes, et laisse cela aux historiens et spécialistes. M'étant posé la question, je vais uniquement tenter d'en tracer les principaux traits!

 

Commençons par les points communs, car, vu de l'extérieur,  les civilisations peuvent être confondues: construction de pyramides (Mayas et Aztèques principalement), polythéisme, vénération du Dieu Soleil et du Dieu Serpent à Plumes considéré comme le Dieu créateur, ornements et habillement similaires, sacrifices humains destinés à leurs Dieux, absence de l'utilisation de la force animale, adeptes du jeu de balle, fins mathématiciens et observateurs des astres, ... et bien tristement, ces 3 civilisations ont quasiment disparu en même temps, entre 1519 et 1532 à cause de la conquête espagnole (guerres + maladies importées d'Europe contre lesquelles ils n'étaient pas immunisés)!

 

Quelles sont alors leurs principales différences?

Leur situation géographique, apparaît comme le premier point de différenciation (voir la carte):

     - les Mayas: sud du Mexique, Guatemala, Belize, Honduras & Salvador

     - les Azèques: nord de l'actuel Mexique

     - les Incas: Pérou, Chili, Colombie, Bolivie, Equateur

La jungle est alors le décor des cités mayas et aztèques; les Incas sont, eux, un peuple des montagnes vivant sur des pentes bien plus escarpées.

 

La période: les Mayas sont de loin la plus ancienne civilisation de mésomaérique. Bien que la date ne soit pas exacte, ses débuts remontent entre le Vème et le IIIème siècle av. JC. Les Incas et les Aztèques, apparaissent eux bien plus tard, autour des XIVème et XVème siècles de notre ère.

 

Langue et organisation: les Mayas ont une vingtaine de dialectes, le plus parlé étant le Quiché. Les Aztèques parlent le Nahuatl, les Incas, le Quechua. Cela est également représentatif de la structure même des civilisations. Les Mayas sont répartis en de nombreuses cités indépendantes; les autres ont un empire unifié (hiérarchisé et très contrôlé) autour d'une cité: Cuzco pour les Incas, Tenochtitlan pour les Aztèques.

 

Système d'écriture: les Mayas disposaient d'un système d'écriture complet. Le système aztèque reposait lui, sur des pictogrammes. Les incas ne connaissaient pas l'écriture, ils utilisaient uniquement un système de comptabilité afin de répertorier le nombre de marchandises qui entraient et sortaient des entrepôts: les quipus (cordes nouées).

 

Il existait également des différences religieuses, bien que vénérant les mêmes Dieux principaux, chaque civilisation avait une multitude de Dieux locaux, la plupart du temps en rapport avec la nature, et s'appropriait les Dieux des pays conquis (notamment les Aztèques). Certaines croyaient en l'existence de 200 Dieux! Les croyances et légendes précolombiennes différaient également.

 

Il existe bien sûr encore d'autres éléments de différenciation de ces civilisations finalement bien différentes!

 

A lire:

Histoire de ces 3 civilisations précolombiennes et des autres - ABC-Latina.

Comparaison des trois civilisations - France5.fr

Repost 0
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 13:50

Après avoir lu de nombreux articles pour moi-même me renseigner sur le sujet, je vais essayer de faire simple, même si vous vous en doutez bien, cela ne satisfera pas totalement votre curiosité!

 

D'abord quelques basiques sur la culture Maya:

- Vénus: sa première apparition au dessus de l'horizon terrestre conditionne la naissance de notre ère selon le calendrier Maya, soit en 3114 avant notre ère. Le 13 août de cette année-là représente donc le jour 0 du calendrier Maya qui se cale sur le cycle de Vénus (compte long par opposition au compte court, également utilisé). Pour faire le parallèle, la création du monde Maya remonte à ce que les historiens ont identifié comme le néolithique chez nous.

- Les 5 soleils: les Mayas étaient convaincus que le monde avait déjà été détruit 4 fois et qu'ils vivaient dans le cinquième monde, le notre.

 

Pourquoi la date du 21 décembre 2012?

Car elle correspond à la fin du cycle de Vénus: ce jour-là, Vénus disparaîtra de l'horizon de la Terre. Plus mathématiquement parlant, à compter de 3114 avant notre ère, les Mayas ont créé leur calendrier autour du cycle de Vénus, cycle qui selon leurs calculs doit durer 13 Baktun soit 5127 années. Par un calcul plus simple, nous avons:

-3114 + 5127 = 2013 (à quelques ajustements de conversion près: 2012)

La méthode de rapprochement du calendrier Maya et du grégorien (le notre) n'est pas encore universelle, comme le montre notre savant calcul, et de nombreux auteurs ne s'entendent pas sur la date.

 

Que se passera-t-il le 21 décembre 2012?

Selon les Mayas, ce sera la fin du 5ème monde, mais le début du 6ème monde, si ce dernier est créé. On peut donc parler de fin du monde ou de naissance d'un nouveau monde. Ces derniers n'ont jamais vraiment parlé de fin du monde, mais de succession de cycles. Quoi qu'il en soit «aucun codex maya ne dit que la fin du cycle long signifiait pour eux la fin du monde» Louise Paradis - ethnologue spécialisée sur l’archéologie et l’ethnohistoire de la Mésoamérique.

 

Mise à jour 2012: La date de la fin du monde est reportée...

Lire: Un nouveau calendrier maya découvert au Guatemala qui va bien au-delà de 2012 - Slate.fr

 

A lire:

Fin du monde en 2012: les Mayas l'avaient prédit! - Université de Montréal: explication de la création des 2 calendriers Mayas (compte long et compte court)

Repost 0
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 16:06

220px-Vuvuzela_ZA.jpgLa Vuvuzela... cette trompette mythique restera pour un moment le souvenir de la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud! Originale, atypique, on peut l'entendre 3 fois 90 min par jour, sans compter les arrêts de jeu et les flash "Mondial 2010" dans l'actualité. Son son est comparable à des milliers d'abeilles pour certains, à un éléphant en détresse pour d'autres... mais que signifie Vuvuzela?

 

La Vuvuzela est une corne en plastique d'environ 1m de long, dont le son peut atteindre 130 Décibels. Elle est indispensable à tout supporter sud-africain pour supporter son équipe. L'origine reste relativement incertaine, mais la plus probable serait que son nom vient directement du zoulou et signifie, "faire du bruit"! Effet réussi, personne ne pourra le nier. D'autres (Wikipedia) affirment qu'il s'agirait d'une onomatopée : faire vu-vu.

 

Il a été plusieurs fois question de les interdire dans les matchs, la FIFA en a déjà fait la demande. La South African Football Association (SAFA) s'est toujours battue afirmant que les Vuvuzelas faisaient partie du match. Ce sont donc les commentateurs sportifs qui s'adaptent et se dotent de micros utilisés pour les courses de Formule 1 ou bien mettent au point des filtres permettant d'amoindrir le bruit (Canal +).

  

"La télé l'aimait bien, la Vuvuzéla... [...] Et puis la télé l'a entendue!" - Lire la suite : Pour la Vuvuzela - Libération

Repost 0
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 08:44

La première apparition de l'ours se fait en 1280, sur un sceau de ville. Ces ours apparaissent avec un aigle, symbole de la noblesse allemande (comtes de Brandebourg) qui règnent sur l'Allemagne. Par la suite, autour de 1330, l'ours s'affirme et prend un taille plus importante mais reste relié par une laisse à l'aigle, toujours prédominant. Cette évolution du blason traduit les révoltes des berlinois, matées par les seigneurs féodaux. "L'ours est puni". Le blason symbolise la soumission de la cité sous l'autorité des Hohenzollern.

 

 

Petit à petit, grâce aux accomplissements de Guillaume I (fondation du Grand Berlin notamment), l'ours prendra de plus en plus d'importance et le collier se fera de plus en plus discret (blason 1709) jusqu'à disparaître au XIXème siècle, où l'ours devient plus sauvage. Berlin est devenue la capitale de l'empire allemand de Guillaume I.

 

 

BerlinHTML.gif

Lors de la construction du mur de Berlin après la Seconde Guerre Mondiale, l'ours berlinois se divise en 2, un pour chaque côte du mur. L'ours de l'ouest, vaillant, fier et brave, deviendra le symbole de la capitale allemande.

 

 

L'ours est à l'origine du nom de la ville, "ours" se dit "baer" en allemand. 

 

A lire: Emission Karambolage "Le symbole: l'ours de Berlin" - Arte

Repost 0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 13:45

140px-Flag_of_Cuba_svg.pngLe Cuba Libre est, comme tous les habitués des Happy Hours et autres bons vivants le savent bien, un cocktail principalement élaboré à base de Rhum et de Coca-Cola.

Ce cocktail "est né", comme son nom l'indique, au moment de la libération de Cuba en 1898 de l'emprise espagnole après la guerre d'indépendance entre les Etats-Unis et l'Espgane de 1895 à 1898. L'histoire dirait qu'un soldat américain est entré dans un bar et a commandé un Rhum-Coca accompagné d'une tranche de citron vert et a levé son verre "¡Por Cuba Libre!", cri de guerre des troupes américaines durant toute la Guerre. Le Cuba Libre était né...
Le succès de ce cocktail par la suite est notamment dû à l'époque de la prohibition; mélanger le Rhum au Coca permettait de passer les frontières plus facilement pour le traffic, l'odeur était beaucoup moins forte donc le contenu plus difficile à détecter!

Le Cuba Libre serait ironiquement appelé "Mentirita" (signifiant "petit mensonge" en espagnol) par certains locaux qui ne considèrent par l'île libre sous le régime castriste...

Repost 0
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 16:07
French fries: Les frites sont comme tout le monde le sait, bien plus belges que françaises... Vue de l'étranger la dictionnaire_30560.jpgBelgique et la France sont souvent confondues. Ce sont les belges francophones qui ont les premiers inventé les frites. Il semblerait que lors du débarquement américain de 1944 en Normandie, les soldats ont découvert les fameuses frites en battant les occupants sur le territoire français avant de passer la frontière belge. Une fois la frontière passée, les habitants parlaient toujours français et pensant être toujours en France, les soldats les ont surnommées les "French Fries".

French toasts: L'explication paraît beaucoup plus floue... Tout le monde s'accorde pour dire que la recette remonte à l'époque médiévale et qu'elle a été mise au point au fil du temps par  les européens.  Les anglais auraient emprunté et adapté la recette normande des Toastes dorées, repabtisée French Toasts.

French kiss: L'expression aurait été ramenée par les soldats américains après la Guerre (encore!). Durant le siège à Paris, ils découvrent la vie, le vin, la liberté sexuelle et doteront la langue anglaise d'une nouvelle expression à leur retour! Dans beaucoup de cultures, le baiser français paraissait dangereux, impossible, sale ou obscène et strictement réservé aux rapports intimes. Aujourd'hui, les gens semblent beaucoup moins choqués...

A l'inverse: Pourquoi tant de choses s'appellent "anglaise"?
A lire: Ce que la Guerre a changé dans les mots - l'Express.fr
Repost 0
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 14:59
... ou putôt pourquoi roulons-nous à droite? L'Histoire raconte...

En Angleterre, la tradition remonte au Moyen Age, alors que le cheval était le moyen de déplacement le plus courant. Les chevaliers étant pour la plupart droitiers, il était donc logique qu'ils portent leur épée à gauche pour la dégainer plus rapidemment et attaquent par la droite; le sens naturel de circulation était donc de circuler à gauche. Cela évitait également que les épées s'entrechoquent lors des croisements entre cavaliers.

Ce sens de circulation a perduré avec les nouveaux moyens de transport et sur tous les continents y compris chez nous!

C'est Napoléon qui bouleversa cette tradition. Le stratégie "classique" d'attaque d'une armée était d'attaquer d'abord par la gauche puis par la droite. Napoléon, pour jouer sur l'effet de surprise, décida d'attaquer d'abord par la droite puis par la gauche. Cette stratégie ayant photos display look rightlargement porté ses fruits au fil des batailles, il décida d'inverser le sens traditionnel et de circuler du côté droit de la route. Il imposa à cette décision à tous les pays conquis pour marquer sa domination... qui n'allait pas jusqu'en Angleterre!

Autre hypothèse: le Conestoga - Wikipedia

"À la fin du XVIIIe siècle, apparaît dans le marché américain un nouveau type de chariot : le Cosnestoga. Tiré par 6 ou 8 mules attelées par paire, [...] ce chariot se répand vite dans tous les pays voisins et des engins similaires apparaissent en Europe. Caractéristique principale du Conestoga : il ne possède pas de siège pour le cocher. Cet apparent détail va bouleverser les habitudes de la route. Afin de contrôler au mieux l'attelage, le cocher se plaçait sur le cheval de gauche de la dernière paire (tenant le fouet à la main droite). Ces chariots se mirent alors naturellement à rouler à droite, afin que le cocher puisse surveiller, lors des croisements, le côté exposé à être frôlé par l'autre chariot.

En1792, la Pennsylvanie officialise la conduite sur la droite, les autres Etats des Etats-Unis lui emboîteront le pas.

En Europe, [...] la même pratique se perpétua. [...] À la fin du XVIIIè, la France roulait donc à droite.Napoléon Ier, dominant l'Europe, imposera l'usage à tous ses pays conquis et vassaux."

Repost 0