Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ça m'intéresse!
  • ça m'intéresse!
  • : Petites questions du quotidien que je me suis posées et auxquelles j'essaye de trouver des réponses! N'hésitez pas à m'envoyer vos questions, je cherche la réponse pour vous!
  • Contact

Visiteurs

Recherche

Catégories

21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 14:38

Le Chabbat est une fête juive célébrée le septième jour de la semaine juive, c'est-à-dire le samedi. Les juifs, de la même façon que Dieu créa le monde en six jours et se reposa le septième, doivent non seulement se réposer mais également éviter toute activité productive.

 

Ainsi, il est inscrit dans la Bible, que durant le Chabbat, il est interdit de faire du feu (interdiction élargie à l'électricité aujourd'hui), de labourer, de moissonner ou encore de voyager. Il n'y a pas moins de 39 catégories d'interdiction (hormis cas d'extrême urgence, médicale par exemple) dont voici quelques exemples:

- manipuler de l'argent: tous les objets n'ayant pas d'utilité pour Chabbat ne doivent pas être déplacés,

- conduire: lié à l'interdiction d'allumer un feu car démarrer un moteur produit des étincelles et de l'énergie,

- cuisiner: toute source de chaleur visant à tranformer un objet est banie,

téléphoner: il faut s'abstenir d' "apporter une touche finale à un objet" donc de raccrocher un téléphone ou de couper tout circuit électrique. Ceci vaut également lorsque l'on étendrait la radio, la tv, la lumière.

 

Le Chabbat commence le vendredi soir au coucher du soleil et se termine le samedi soir à l'apparition de trois étoiles dans le ciel.

 

Tous les préparatifs pour cette célébration doivent donc être effectués la veille: cuisiner, mettre la table, ranger pour pouvoir pleinement profiter de cette journée de repos et de partage en famille.

 

Sources et plus d'informations:

www.aish.fr

www.fr.chabad.org

Repost 0
ça m'intéresse - dans Traditions
commenter cet article
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 09:21

Quelques éléments pour commencer... La Chandeleur est une fête religieuse qui célèbre la présentation de l'enfant Jésus au Temple et se fête 40 jours après Noël. Elle tire son nom du mot latin "candela", signifiant "chandelle".

 

Au temps des Romains, le 2 février était une fête en l'honneur du dieu Pan (dieu de la Nature). Toute la nuit durant, les croyants défilaient dans les rues, flambeaux à la main. Son nom? "festa candelarum", soit "fête des chandelles"...

Par la suite, la christianisation du peuple Gallo-Romain commença dès la fin de l'Empire Romain au Vème siècle. Cela passa notamment par la réappropriation de fêtes païennes telles que Noël pour en faire des célébrations chrétiennes. C'est donc dans ce contexte religieux qu'en 472, le pape Gélase Ier décida de christianiser cette fête qui commémora alors la présentation de l'enfant Jésus Christ au Temple. Garder ses chandelles allumées et les porter à l'Eglise en cette sainte journée assurait de bonnes récoltes aux paysans l'année à venir.

 

Oui, mais pourquoi mange-t-on des crêpes?

Comme de nombreuses traditions, la fête de la Chandeleur est accompagnée de ses superstitions: si les paysans ne faisaient pas de crêpes à la Chandeleur, le blé serait mauvais l'année suivante ("Si point ne veut de blé charbonneux, Mange des crêpes à la Chandeleur"). Faire des crêpes oui, mais pas n'importe comment! Pour être assuré que la récolte sera bonne et la famille prospère, il convenait de faire sauter la première crêpe de la main droite en tenant un Louis d'or dans la main gauche. La crêpe était ensuite déposée sur l'armoire de la chambre, la pièce d'or placée à l'intérieur, jusqu'à l'année suivante. A la Chandeleur suivante, on récupérait le tout et l'on donnait la pièce au premier pauvre que l'on rencontrait.

Il existe une deuxième hypothèse concernant la tradition des crêpes. Il semblerait que pour remercier les pélerins qui se rendaient jusqu'à Rome pour y déposer leur cierge, le pape leur distribuait des crêpes...

 

Aujourd'hui, les processions ont disparu, mais les crêpes restent de la partie!

Repost 0
ça m'intéresse - dans Traditions
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 08:13

Ce sont les Grecs qui sont à l'origine de cette habitude occidentale. Les scientifiques grecs au IIIème siècle avant JC affirmaient que passait par l'annulaire, "la veine d'amour" (=vena amoris), qui menait directement au coeur. Les Romains, quelques décennies plus tard ont adopté cette coutume et c'est ainsi qu'elle serait toujours présente de nos jours. Ces derniers lui ont même prêté de nouvelles propriétés thérapeutiques et utilisaient ce doigt pour mélanger les remèdes. Pour aller plus loin, il était également coutume de dire que, compressée par un anneau, cette veine assurait l'amour.

 

Alliance à la main droite, ou bien alliance à la main gauche? Après de longs débats, plusieurs pays adoptèrent la droite. Les Russes, les Allemands, les Autrichiens, les Suisses, la portent eux à la main gauche. Je vous laisse regarder la vidéo suivante ...

 

Emission Karambolage - Arte

Petite investigation sur l'histoire de cette coutume!

 

 

Repost 0
ça m'intéresse - dans Traditions
commenter cet article
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 09:56

Et visiblement, plusieurs personnes se posent la même question depuis bien longtemps et les réponses proposées sont très éclectiques! Voici celles qui me paraissent les plus réalistes et répandues:

 

Bleu pour les garçons,...

Dans le temps, avoir un garçon représentait une bénédiction (héritier, travailleur, fort); avoir une fille, un fardeau (moins forte, dot à fournir lors de son mariage, ...). Donc lorsque l'on avait un garçon, on se considérait béni des Dieux; on l'enveloppait alors de bleu (couleur du ciel, résidence des Dieux) pour le protéger des mauvais esprits. 

 

... Rose pour les filles!

Plusieurs hypothèses beaucoup plus terre à terre pour la gent féminine:

- Le rose correspond à la couleur de la peau des bébés à la naissance.                    

- Le rose serait associé aux filles par son lien avec la couleur du sang, évoquant l'enfantement et le cycle féminin.

- Le rose serait attribué aux filles d'après la légende qui raconte que les petites filles sont nées dans les roses. 

 

J'ai également pu lire la réponse d'une internaute qui écrit, non sans humour, que le bleu est une couleur primaire et le rose une couleur ambigüe... serait-ce représentatif des deux sexes? (Esperluette, forum "Web-libre").

 

Au delà de l'origine de cette coutume, nous pouvons voir que cela s'applique dans la vie quotidienne: rose pour les filles, bleu pour les garçons. De nombreux chercheurs se sont penchés sur la question: est-ce un réflexe, une attirance naturelle pour ces couleurs? ou bien notre éducation nous a-t-elle formaté? En général, les chercheurs optent pour la seconde proposition...

Le petit plus:
Des scientifiques, chercheurs, sociologues,... se sont penchés sur la question. JeongMee Yoon, coréen, a envisagé la question à sa manière. Son métier? Photographe! Cliquez ici pour voir son projet.

Repost 0
ça m'intéresse - dans Traditions
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 16:03

Le coq n'a jamais été désigné comme emblême officiel de la France; il en est pourtant aujourd'hui un des symboles les plus populaires.

 

Cette association serait partie d'un jeu de mots. Les Romains se moquaient des Gaulois car le mot "gallus" en latin signifie coq (gaulois correspond au même mot avec majuscule, "Gallus"... inutile de pointer la légère ressemblance entre ces deux palabres). En poussant le jeu de mots, nous pouvons donc penser que les Romains associaient les Gaulois à des gens frimeurs et bruyants. Finalement, les Gaulois et donc futurs français retourneront la boutade à leur avantage en vantant la bravoure et le courage du galinacé. Cerise sur le gâteau, et à compter de juillet 1830, une directive annonce que l'animal doit figurer sur les boutons de manchette et apparaître sur le drapeau de la garde nationale (française bien sûr!).

 

Napoléon essaiera à plusieurs reprises de remplacer le coq par l'aigle (bien plus fier et digne selon lui), mais malgré son entêtement, le coq reviendra sur le devant de la scène pour ne plus jamais en partir.

 

Aujourd'hui, son utilisation la plus courante reste dans le milieu sportif!

Repost 1
ça m'intéresse - dans Traditions
commenter cet article
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 07:20

Qu'est-ce que l'épiphanie?

L'Epiphanie est à l'origine une fête païenne où l'on célébrait les épiphanes (= "certains rois hellénistiques et certains dieux qui étaient favorables aux humains" - mediadico.com). L'Epiphanie a été christianisée et célèbre aujourd'hui la visite des rois mages à l'enfant Jésus, elle se fête en France le 6 janvier. Ce jour est aussi celui du premier miracle des noces de Cana et avant tout la date de baptême du Christ.

Le mot "Epiphanie" vient du grec "Epiphaneia" qui veut dire "manifestation, apparition". Cette tradition à l'origine religieuse est devenue une tradition populaire et familiale.

  

Pourquoi la galette?

La galette des rois à la frangipane, servie à l'épiphanie, est une recette typiquement française qui existait bien avant l'épiphanie. Elle était partagée en autant de parts que d'invités, plus une part dite "la part du Bon Dieu", destinée au premier pauvre qui se présentait.

 

galette-des-rois3.jpgPourquoi la fève?

La fève dans la galette des rois tirerait son origine au temps des Romains. Au début de janvier, les saturnales de Rome (grandes fêtes de l'Antiquité romaine en l'honneur de Saturne) élisaient le roi du festin grâce à une fève noire ou blanche. Aujourd'hui, les fèves sont devenues des figurines en porcelaines, collectionnées par de nombreux favophiles.

 

Pour l'anecdote...

Depuis 1975, les boulangers-pâtissiers qui préparent chaque année la galette de rois de l'Elysée n'y ajoute pas de fève afin que le Président de la République ne puisse pas être couronné.

 

Pour les plus curieux: Coutumes à travers le monde.

Repost 0
ça m'intéresse - dans Traditions
commenter cet article
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 20:45

La Marianne est devnue le symbole de la République en 1792, après la Révolution Française. france17.jpg

 

Pourquoi une femme? Car le mot République est un nom féminin. 

Pourquoi le prénom "Marianne"? Car les prénoms Marie et Anne étaient très répandus au XVIIIème siècle parmi la population féminine catholique. Une autre hypothèse est pour faire référence à MARIE-ANtoiNEtte, reine tombée lors de la Révolution Française.

 

Marianne incarne donc les valeurs de la République et du peuple français: "Liberté, Egalité, Fraternité". Elle symbolise la "mère patrie", la nourricière, la protecrice, la guerrière!

 

Les symboles de la Marianne son empruntés à la culture gréco-romaine:

Le bonnet phrygien  =>  la liberté (porté par les esclaves affranchis dans l'Antiquité)

La couronne  =>  le pouvoir

Le sein nu  =>  la nourrice et l'émancipation

La cuirasse  =>  l'invincibilité

Le lion  =>  le courage et la force du peuple

L'étoile  =>  l'intelligence

Le triangle  =>  l'égalité

Les chaînes brisées  =>  la liberté

Les mains croisées  =>  la fraternité

Les faisceaux  =>  l'autorité de l'Etat

La balance  =>  la justice

La ruche  =>  le travail

Les Tables de la Loi  =>  ... la loi!

 

Les représentations de la Marianne évoluent et diffèrent selon les époques et l'on enlève certains attributs républicains selon le rôle que l'on veut lui donner. Par exemple, le bonnet phrygien a souvent été remplacé par une couronne ou un diadème pour en faire une Marianne plus "sage", moins révolutionnaire.

 

Bien que faisant partie des symboles de la France, depuis 1958, le drapeau tricolore est considéré comme symbole officiel (Voir: Origine du drapeau tricolore).

Repost 0
ça m'intéresse - dans Traditions
commenter cet article
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 19:37

souris3.jpg

Qui n'a pas déposé ses dents de lait sous l'oreiller avant de dormir pour que la Petite Souris vienne les récolter et les remplacer par une pièce?... La légende de la Petite Souris fait partie du folklore occidental destinée à rassurer les enfants qui perdent leurs quenottes.

 

Le conte de Mme D'Aulnoy, la Bonne Petite Souris, écrit au XVIIème siècle, serait à l'origine de cette histoire. Dans ce conte, une fée se transforme en souris pour aider la reine à lutter contre le méchant Roi. La nuit, la souris se cache sous l'oreiller du Roi et lui mord les oreilles, la langue,... et le rend fou! L'histoire que l'on connaît aujourd'hui s'inspire directement d'un conte plus récent écrit par Lee Rogow en 1949: The tooth fairy (La Fée des dents =  appellation anglosaxone de notre Petite Souris).

 

 

Repost 0
ça m'intéresse - dans Traditions
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 09:01

Bien que difficile à avaler à la fin d'un long repas de Noël, qui n'a pas mangé de bûche le 24 décembre?

 

Autrefois, pour fêter le solstice d'hiver, les familles avaient pour coutume de brûler une bûche le soir de Noël pour avoir de bonnes récoltes l'année suivante. Il était d'usage de prendre une bûche issue d'un arbre fruitier, symbole d'abondance, qui permettait une combustion plus longue et ainsi les bienfaits persistaient. Cette bûche était bénie avec une branche de buis ou de laurier conservée depuis la fête des Rameaux. Certains l'arrosaient de vin pour assurer une bonne vendange ou de sel pour se protéger des sorcières.

buche.jpg

Dans la tradition chrétienne, la bûche que l'on mettait à brûler dans l'âtre à Noël devait rappeler "que Jésus de Galilée était né dans une étable glaciale et n'avait pour se réchauffer que le souffle d'un âne et d'un bœuf".

Les cendres étaient ensuite conservées afin de protéger la maison contre la foudre.

 

La date de création de la bûche en tant que dessert est inconnue.Un pâtissier aurait crée la buche-dessert en 1945, cela permet aujourd'hui de perdurer cette tradition!

 

Pour les plus curieux: Les desserts de Noël à travers le monde.

Repost 0
ça m'intéresse - dans Traditions
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 11:51

muguet5.gifDans l'Antiquité, la date du 1er mai correspondait au jour où les marins reprenaient la mer. Depuis la fin du XIXè siècle, le 1er mai commémore ce jour de 1886 où plus de 400 000 ouvriers sont descendus dans la rue pour revendiquer et obtenir la journée de travail de 8h. En 1889, le Congrès international socialiste de Paris adopte le 1er mai comme jour de revendication des travailleurs.

 

Mais pourquoi offre-t-on du muguet?

La tradition remonterait à la Renaissance, en 1561, où Charles IX offrit du muguet à toutes les dames de la cour en guise de porte-bonheur. Le muguet fleurit au début du printemps, il est donc idéal pour fêter les beaux jours!

 

Le muguet n'est associé à la Fête du Travail qu'au début du XXè siècle.  A la fin du XIXè siècle, les manifestants fleurissent leurs habits d'églantines, fleurs du nord de la France symbolisant la Révolution. Le muguet apparaît en Ile de France en 1907. Dès 1936, des bouquets de muguet sont offerts le 1er mai.

 

Aujourd'hui, tout le monde (associations et particuliers) peut vendre du muguet dans la rue sans aucune autorisation ni taxe.

Repost 0
ça m'intéresse - dans Traditions
commenter cet article