Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ça m'intéresse!
  • ça m'intéresse!
  • : Petites questions du quotidien que je me suis posées et auxquelles j'essaye de trouver des réponses! N'hésitez pas à m'envoyer vos questions, je cherche la réponse pour vous!
  • Contact

Visiteurs

Recherche

Catégories

20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 14:27

Les larmes sont présentes en permanence dans notre corps et sont stockées dans les glandes lacrymales situées derrière nos paupières inférieures. Elles se manifestent au quotidien en endossant, selon les circonstances, un rôle différent et bien souvent prépondérant pour notre œil ou bien notre organisme.

 

Il existe trois types de larmes.

 

Les premières, les plus discrètes, sont les larmes de lubrification qui ont pour rôle d’hydrater la cornée et d’ôter les impuretés logées dans notre œil. C’est pour cela que, même captivé par un joli tableau Excel de 5162 lignes et allant jusqu’en colonne AXY, il ne faut pas oublier de détourner son regard et cligner des yeux régulièrement pour permettre aux larmes de faire leur boulot !

 

Ensuite, qui n’a pas rencontré un oignon un peu coriace, voir même un poireau bien blanc? Ou entendu parler du gaz lacrymogène ? Dans ce cas les larmes se manifestent et jouent leur rôle de protectrices afin d’éliminer ces substances qui agressent et irritent la cornée, ce sont des larmes de réflexe.

 

Enfin, nous pleurons également sous le coup de l’émotion… un fou rire ? Une grande joie ? Une mauvaise nouvelle ? Une vive douleur ? Tournons-nous donc vers notre cerveau et plus précisément vers notre hypothalamus, qui en est le responsable ! L’hypothalamus fait partie du système nerveux autonome ; il est responsable de nos émotions, et supervise nos réactions instinctives de survie telles que la faim, la peur, l’agressivité,… (par opposition au cortex, siège de la volonté qui nous permet de contrôler nos réactions et nos émotions). Lors de fortes émotions, des hormones de stress sont lâchées dans notre système ce qui provoque une sensation de nœud à l’estomac lorsque l’on est stressé ou bien la difficulté de parler lorsque l’on est énervé tant la tension est importante… Dans son rôle de régulateur et de déclencheur de réflexes de survie, l’hypothalamus stimule alors les glandes lacrymales via le nerf facial qui libère … les larmes ! En effet, pleurer permet d’éliminer une grande part de ces hormones de stress néfastes pour l’organisme : qui ne se sent pas mieux après avoir versé sa larmichette ? Ces larmes (émotionnelles) arrivent en telle abondance que les poches les contenant débordent et elles coulent ainsi sur notre visage. Elles ont donc un rôle « protecteur psychique ».


Partager cet article

Repost 0

commentaires

07 24/12/2015 18:50

situées derrière nos paupières inférieures ? situées derrière nos paupières supérieure ..

yuri 25/11/2015 23:42

très intéressant et bien expliqué! merci!

girod 27/03/2016 20:04

c est vrai

Mxxxx 18/11/2015 16:07

moi cest pour un devoir de svt

.... 16/05/2015 13:53

Moi après avoir pleurer je ne me sens jamais bien ou cela est très rare

lecteur 16/11/2014 14:12

C'est vraiment du grand n'importe quoi cet article

girod 27/03/2016 20:03

moi aussi c est pareil

ça m'intéresse! 04/12/2014 21:52

Bonjour, dites m'en plus! Je cherche et corrige au besoin....